CESER, le point sur les travaux 2016

En cohérence avec la nouvelle grande région , les CESER de Bourgogne et de Franche Comté ont procédé à leur fusion au 1er janvier 2016 ; dès sa séance plénière d’installation, la Présidente du Conseil Régional, Marie-Guite Dufay, a saisi le CESER sur la thématique suivante : « Quels outils concrets et quelles conditions opérationnelles peuvent nous permettre de restaurer la confiance des citoyens et de renforcer leur participation et celle des acteurs de terrain à l’ensemble des politiques publiques portées par la Région ? »

Un groupe de travail transversal a été constitué et son rapport finalisé a été présenté lors de la plénière d’octobre 2016 (rapport joint).

La commission territoires environnement s’est saisie de la thématique suivante : Territoires et gouvernance régionale : quelles combinaisons gagnantes ?

* Contexte local (institutionnel, administratif et financier) bouleversé par les multiples réformes de décentralisation jusqu’à la loi n° 2015-991 du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRe).
* Nouvelle grande région d’abord caractérisée par l’importance de la ruralité. De fait, le destin de la région BFC devra s’inventer dans une capillarité territoriale profondément rurale au travers de son tissu urbain peu dense.
* Région touchée par un phénomène de désertification avec des territoires qui se dévitalisent, qui cumulent les difficultés et ou la persistance de la solidarité rurale historique n’empêche pas la montée des extrêmes.
* Dans le même temps, des territoires voient les initiatives expérimentations-actions se multiplier mêlant tout à la fois des domaines innovants et/ou émergents
(économie collaborative, circulaire, sociale et solidaire, transition énergétique…) et des domaines plus « classiques » (commerce-artisanat, développement industriel, tourisme, culture…).
* Des « entrepreneurs » locaux de tout type s’investissent sous de multiples formes pour le bien de leur territoire et des gens qui y vivent.
* Une région en pleine construction de son « Plan de mandat » et de son « plan de bataille » (emploi, développement durable, vivre ensemble) qui devra se matérialiser dans le prochain budget 2017.
La commission continue ses travaux et déposera son rapport à la mi 2017.

La commission Cadre de Vie s’est saisie quant à elle de la thématique suivante : La lutte contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion en Bourgogne Franche-Comté.

Deux groupes de territoires apparaissent particulièrement fragiles. Le premier se compose de bassins de vie animés par de grands et moyens pôles urbains, le plus souvent industriels ; le second est constitué de territoires ruraux, isolés de l’influence des villes.
Dans un premier temps, la commission dressera un état des lieux de ces espaces, afin de caractériser les réponses devant être apportées. Cette approche territoriale se doublera d’une analyse des publics touchés par la pauvreté. Par exemple, au sein des bassins de vie urbains à la pauvreté élevée, les jeunes ménages et les familles monoparentales sont les plus concernés. Les personnes âgées semblent davantage protégées. Dans les bassins de vie à dominante rurale confrontés à une pauvreté élevée, celle-ci touche toutes les catégories de ménage : les jeunes, les familles monoparentales, les couples avec enfant(s) comme les personnes âgées.
Après cet état des lieux, la commission étudiera les moyens d’agir contre la pauvreté. Elaborer des préconisations visant à rendre cette politique plus efficace représente un travail considérable, difficilement réalisable dans des délais limités. Aussi, la réflexion de la commission devra permettre d’apporter des pistes de réponse à une question fondamentale :
Comment prévenir la pauvreté et la précarité en Bourgogne Franche-Comté ?
La présentation des travaux est prévue en plénière pour fin avril 2017.

Martine Petit/Présidente du CAPREN et conseillère au CESER BFC