Aménagement du quartier des Tanneries à Dijon, Projet Bruges II

Ce projet consiste en la reconversion des anciens faubourgs de l’Ouche, à proximité du centre-ville de DIJON, dans l’ancien quartier des Tanneries, et s’étend sur une surface de 47 000 m².
Une enquête publique a porté sur la demande d’autorisation environnementale (loi sur l’eau) au titre de l’article L.181-1 du code de l’environnement des travaux d’aménagement du quartier du Pont des Tanneries à DIJON (projet BRUGES II).

Cette enquête publique s’est déroulée du 17 novembre au 18 décembre 2020. Un registre d’enquête publique électronique a permis au public de prendre connaissance plus facilement du projet puis de consigner ses observations et propositions.

FNE 21, un rapport a été déposé sur le site dont voici le contenu : 

“Après étude du dossier, FNE 21 s’inquiète à propos :

de la densification du secteur et des hauteurs de constructions importantes

  • de la présence de quels services de proximité notamment pour les aînés ?
  • de la gestion de crue : des constructions sur pilotis dans les zones inondables les plus sévères ne semblent pas en cohérence avec une gestion soucieuse de la qualité de vie, il serait préférable de maintenir la zone végétalisée
  • de la gestion des eaux pluviales et de l’ouverture des canaux de Guise qui en aval se déversent dans l’Ouche puis à la station d’épuration qui reçoit déjà trop d’eaux pluviales en l’absence de construction d’un second bassin de rétention des E.P.
  • de la renaturation de la berge de l’Ouche permettant le maintien des corridors écologiques, c’est ainsi l’opportunité de restaurer les trames verte et bleue dans cette zone urbaine (promesses du PLUiHD, du contrat de l’ouche, du SRADDET, du DOO (orientations et objectifs du SCoT)
  • de la bonne réalisation des bassins de pluie prévus
  • du contrôle des débits rejetés par des analyses dont la fréquence pourra être adaptée selon les résultats
  • de la bonne gestion de ce quartier qui doit être exemplaire en tant qu’éco quartier, éclairage, raccordement au réseau de chaleur complété par des systèmes d’énergie durable, mobilités douces
  • de plantations prenant en compte le réchauffement climatique donc résistante aux épisodes de sécheresse récurrents et de la préservation des espaces arborés existants (notamment ceux du square de la rue de l’ile)
  • de la mise en place de chemins doux arborés dédiés aux vélos, piétons…
  • de la sécurité et du bien être des habitants dans un quartier bétonné. FNE 21 demande que des réponses concrètes soient apportées dans le cadre de cette enquête afin que ce projet reflète parfaitement la politique environnementale futuriste affichée par la Ville de Dijon.”

 Certes, une consultation citoyenne, mais sans réponses aux questions posées

.FNE 21 va adresser un courrier à la Ville de Dijon afin que des réponses soient apportées.

Dossier à suivre.

Ci-après le rapport du commissaire-enquêteur et son avis favorable.

rapport d'enquête publique janv 2021
avis C.E. sur enq loi sur l'eau